Admettons que nous n’ayons plus d’Europe, plus d’euro …

Regardez cette mini-vidéo du journal Le Monde : le 3 avril, Alain Frachon, éditorialiste au Monde interviewe brièvement Sylvie Goulard, députée européenne, auteur de nombreux ouvrages, par ex  « l’Europe pour les nuls », membre de l’équipe de campagne de En Marche!

Cliquez-ici pour accéder à la vidéo sur le site du Monde :

http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/video/2017/04/05/le-america-first-de-trump-c-est-l-antithese-de-notre-projet-cooperatif-en-europe_5106551_4854003.html

Question d’Alain Frachon : La mode est au renouveau du nationalisme et de la force de l’Etat-nation sur la scène internationale, type Poutine et Trump. Quel est l’argument des pro-européens face à l’argument des souverainistes ?
 
Réponse de Sylvie Goulard
1) America first, c’est l’antithèse de ce qu’on a voulu faire en Europe. 
Peut-être le seul avantage d’avoir des Poutine ou Trump est de nous faire prendre conscience que nous en Europe nous avons un autre modèle, plus coopératif.
 
2) Comment feront/feraient les souverainistes pour faire pression sur les autres ?
« Admettons un seul instant que nous n’ayons plus d’UE, plus d’€. En quoi la France aurait des outils supplémentaires et efficaces pour faire pression sur une Allemagne qui défendrait ses intérêts d’abord ou sur les USA qui défendraient leurs intérêts d’abord, pour affronter les russes qui ont plus de moyens militaires que nous ?
La charge de la preuve doit être inversée, ce sont les souverainistes qui n’offrent rien pour le monde d’aujourd’hui ».

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*