(3) Europe sociale, pourquoi en parler Épisode 3

(3) Une raison expérientielle

Des expériences qui réinventent l’entreprise et boostent les résultats

Aujourd’hui, l’expérience montre que tout fonctionne mieux, les résultats macro (politiques des Etats) et micro (entreprises) sont meilleurs, chaque fois que sont associés et s’entremêlent l’économique et le social, grâce à un dialogue institutionnalisé ou non. Les jeunes sont attirés par les entreprises où ils peuvent donner leur avis sur la marche de l’entreprise. Et dont les valeurs et les buts dépassent la rentabilité et la rémunération de leurs actionnaires.Tel a été le cas de Danone ou de Lafarge jusque tout récemment.

De nombreuses expériences[1]sont tentées dans le monde entier pour transformer les entreprises en communautés de travail fondées sur des valeurs d’écoute, de respect, de liberté, d’autonomie, de gratitude, de valorisation, d’efficacité. Là, sont honorées les compétences, créés dans une liberté organisée des processus de décision humains ET efficaces, discutées les stratégies de l’entreprise ; et on y définit ensemble clairement et précisément comment on veut interagir au sein de l’entreprise.

Les résultats montrent que des entreprises gérées de cette façon voient aussi leur rentabilité augmenter. Rentabilité indispensable, dans le contexte actuel de concurrence mondiale, si on veut qu’elles continuent à se développer.

 Emmanuel Macron ne lance-t-il pas un vaste débat sur les nécessaires transformation et démocratisation de l’entreprise dont les objets et les priorités des entreprises seraient étendus ?

 

 

 

 

[1]Voyez le livre passionnant et hyper concret de Frédéric Laloux : « Reinventing organizations » ; le titre est en anglais, le texte traduit en français.

Voyez mon article « Des communautés de travail inspirées » que j’ai posté sur mon site de coaching « laurence-dandlau.com » le 30 janvier 2016.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*