Samedi matin à 10h30, Place de la Sorbonne à Paris

Katherine et moi

Samedi matin, nous nous sommes retrouvées, Katherine et moi, place de La Sorbonne, au milieu de ballons et de drapeaux bleus étoilés, d’hommes et de femmes politiques, de journalistes, de photographes. Pourquoi ? Pour le lancement de la Grande Marche pour l’Europe qu’Emmanuel Macron avait annoncée pour le printemps.

Katherine est allemande d’origine, vit en France et se rend souvent en Allemagne. Je l’ai rencontrée aux mardis de la Philo. Nous avions sympathisé car nous parlions des expositions que nous allions voir dans le triangle Alsace, Allemagne, Suisse. La semaine dernière, elle m’invite au lancement de la grande Marche pour l’Europe.

Une vraie ambiance européenne, toutes sortes de gens, de toutes générations, il fait beau, nous sommes dehors, le lieu est magnifique et symbolique, tout le monde est joyeux. Katherine, très à l’aise, parle avec les uns et les autres. Marlène Schiappa, ministre chargée de l’égalité des femmes et des hommes, fait un court discours pour rappeler combien l’Europe s’est investie depuis le début dans le combat pour l’émancipation des femmes.

Les organisatrices nous donnent les derniers renseignements, et après avoir pris un café, nous voilà parties toutes les deux faire du porte à porte dans une petite rue qui nous a été attribuée tout près de la rue des Écoles. Nous avons un questionnaire de 8 questions qui tournent autour de trois thèmes principaux :

  1. si on vous dit Europe, vous pensez à quoi ?

  2. à votre avis, en Europe qu’est-ce qui marche bien ?

  3. à votre avis, qu’est-ce qui ne marche pas dans l’Europe ?

Au bout d’1h30, RV place Saint-Michel pour un débriefing.

La suite est racontée par Katherine dans la prochaine publication…

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*