Moissons de l’été (3) Unterlinden à Colmar, nouvel accrochage

Et voici que, au musée Unterlinden de Colmar si connu pour son retable d’Issenheim (qui vient d’être restauré en public!), est exposé depuis peu un accrochage inédit des « Grands Formats » de sa collection d’art moderne, composé d’artistes incontournables comme Picasso, Otto Dix, Bazaine ou Manessier ou Dubuffet, Poliakoff, Soulages, Viera da Silva, Baselitz. Il est organisé en deux parcours : depuis la seconde guerre mondiale jusqu’aux années 50, puis depuis les années 60. Passionnant pour qui aime ces périodes.

J’ai apprécié d’y trouver un tableau de Camille Bryen aux tons dominants bleus. Jusque-là tous ceux que j’avais vus étaient dans une tonalité plutôt rose. Les taches de couleur bellement disposées sur ses grandes toiles m’évoquent des paysages vus d’avion. Selon moi, l’ensemble dégage poésie et force, chacun peut y voir ce qui lui vient.

Prochain article : Tomi Ungerer l’Européen http://moneurope.laurence-dandlau.com/wp-admin/post.php?post=1137&action=edit

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*