Pourquoi ce blog

I – QUI JE SUIS

Je m’appelle Laurence d’Andlau, suis Économiste et Coach. J’ai travaillé 30 ans comme économiste spécialisée sur les questions européennes, en termes de formation, conseil, veille et lobbying en affaires européennes ; ai écrit un livre « Être européen aujourd’hui » (Editions Demos, 2001). Je travaille en trois langues, français, anglais et espagnol. Depuis 15 ans, je suis également coach en développement professionnel et personnel auprès d’entreprises, d’associations et de personnes individuelles.

II – CE QUE JE PEUX APPORTER

Contribuer à faire (re)naître une Europe incarnée, qui ait une âme, qui donne envie, qui soit efficace, capable de le faire savoir, dans les domaines où elle intervient.
Comme beaucoup, je suis extrêmement préoccupée par le tour que prend le monde, et en particulier l’Europe. En même temps je me dis, comme beaucoup d’autres j’imagine, que les événements ouvrent de belles fenêtres d’opportunités pour agir sur ce que fait l’UE et comment elle le fait : recentrer (et donc probablement réduire) ses priorités, se concentrer sur les enjeux majeurs, créer et innover, et surtout que les Etats se mettent d’accord sur ce qu’ils vont entreprendre au niveau européen, en résonnance avec ce que les gens espèrent.

Bref une Europe incarnée, qui retrouve une âme, qui donne envie.

III – COMMENT ?

Mettre à disposition mon expérience professionnelle européenne,

  • ma connaissance du fonctionnement actuel de l’UE (institutions, actions),
  • ma vision de ce que sont les enjeux prioritaires de l’UE,
  • ma pratique de prendre la parole en public et d’animer des débats, d’écrire des papiers.

Sous forme de :

  • Conférences/débats auprès de jeunes dans les écoles, universités, associations
  • Interventions auprès de think tank
  • Écriture de papiers, etc.

En faisant de la pédagogie sur l’Europe, montrant ce qu’elle nous a apporté, à quoi elle peut nous être utile aujourd’hui.

 En répondant aux objections

par ex : L’UE est impuissante à résoudre le problème du chômage,  est trop bureaucratique, lointaine, abstraite, déconnectée de la vie quotidienne des gens, trop libérale, inféodée aux lobbies industriels et financiers ; agit trop peu trop tard, favorise le dumping fiscal et social entre les pays membres, etc.

En répondant à celles et ceux qui sont contre l’UE, ou qui disent vouloir une autre Europe, quelle Europe ?